Des Volumes en vitrine

En passant devant notre vitrine rue des Cordeliers, vous aurez sans doute été intrigués par les livres actuellement présentés sur fond noir et blanc. Quel point commun peut-il y avoir entre cet essai publié aux éditions de L’échappée sur le transhumanisme et ce roman d’Ali Zamir paru au Tripode ? Entre ce bref opus de Grégoire Bouillier chez Allia et cet album pour enfants de Janik Coat aux éditions Les Fourmis rouges ?

Réponse à quelques kilomètres de là, dans les abattoirs de Billère devenus centre d’art contemporain, actuellement hôte d’une formidable exposition, « Volumes », qui met en avant le graphisme dans la fabrication du livre. Une quarantaine de maisons d’édition y sont représentées par une sélection d’ouvrages que l’on peut toucher, ouvrir, feuilleter, dont on peut lire un ou deux ou trois chapitres et reposer simplement. Les couvertures peuvent être brillantes, la tranche colorée, l’illustration audacieuse… Et qu’il s’agisse de romans d’aventures, de livres de cuisine, d’albums pour enfants, d’essais de philosophie ou de polars, ces livres ont un point commun : ils sont publiés par des maisons d’édition qui accordent une attention particulière au graphisme de chacun de leurs titres.

C’est cette recherche et cette créativité vivaces à l’oeuvre dans l’édition que nous avons souhaité mettre en avant dans notre petite devanture ; montrer que le livre passé entre les mains des éditeurs et leurs graphistes peut être un bel objet, point de départ d’émotions plastiques et verbales.