Printemps et poésie à L’escampette

À l’occasion du Printemps de poètes, la librairie organise une lecture autour de la poésie de Richard Brautigan, avec la comédienne Mariette Chabaud. Découvrez aussi notre sélection de livres de poésie en vitrine, pour adultes et pour enfants !

Et si le printemps s’installe doucement en plaine, les cimes des Pyrénées sont encore enneigées ; une exposition de photographies de montagne d’Antoine Brosse sera à voir dans la librairie durant tout le mois d’avril, avec un vernissage mercredi 3 avril à 18h30. Le photographe-guide de montagne présentera aussi son livre de photos Pics de Midi, d’un sommet à l’autre.

Le col de Sencours. Crédit photo : Antoine Brosse

Pour suivre les actualités de la librairie – coups de coeur des libraires, rencontres, expositions – abonnez-vous à la liste de diffusion en remplissant le formulaire à droite de cette page ! Vous pouvez aussi retrouver les animations à venir ci-dessous, ou sur notre page Facebook @escampettelibrairie.

Anaïs W. en dédicace

Quand : samedi 23 mars de 14h à 18h
Où : à la librairie

L’auteure Anaïs W. sera à L’escampette pour dédicacer ses quatre romans. Plus d’informations sur son site anaisw.com

 

Posted in Non classé

Gilles Vincent en dédicace

Quand : samedi 30 mars de 11h à 18h
Où : à la librairie

L’auteur palois Gilles Vincent dédicacera ses deux nouveaux romans à L’escampette ! Le polar Peine maximum, qui parait mi-mars aux éditions Cairn ; et le roman Si je cessais de vous écrire paru en février aux éditions Parole.

 

 

 

Présentation par les éditeurs :

« Février 1947, Basses-Pyrénées. Un petit garçon assiste à la pendaison de son père, chasseur de Juifs pendant l’Occupation. Soixante ans plus tard, une grande ville du sud découvre chaque jour le corps supplicié d’un vieillard. Très vite, l’enquête révèle l’origine juive des victimes. Le passé d’une ville remonte alors à la surface et lance un ex-flic, Sébastien Touraine, et une jeune psychanalyste, Emma Steiner, dans une course folle contre l’histoire refoulée de la Libération. Ils ont six jours. Six jours pour mettre la main sur le tortionnaire avant qu’il ait achevé sa mission. Le compte à rebours ne fait que commencer… Et si c’était dans votre ville… »

 

« Le choix de l’intranquillité
Pourquoi Emma choisit-elle l’intranquillité en répondant aux lettres d’un inconnu ? Que lit-elle entre les lignes de celui qui l’entraîne dans la danse de leur correspondance ? Pourquoi dévoile-t-elle ses blessures profondes en écho à ses mots à lui ?
Ce roman, baigné de musique, de peinture et de suspens, tresse deux existences passionnées qui remettent en jeu leurs tragédies dans une subtile chorégraphie des sentiments. Alors que l’on pensait le mystère dévoilé, la rencontre rebondit sur un chaos de la relation.
Connu et récompensé pour ses polars et ses romans noirs, Gilles Vincent sort cette fois-ci de sa route habituelle. En empruntant ce que l’on pourrait penser être un chemin de traverse, il nous entraîne dans une réalité qui réveille quelque chose en nous. »

Posted in Non classé

Vernissage de l’exposition « Pics de Midi, d’un sommet à l’autre »

Quand : mercredi 3 avril à partir de 18h30
Où : à la librairie

Antoine Brosse, photographe et guide de montagne, exposera ses photographies à L’escampette durant tout le mois d’avril. Venez le rencontrer mercredi 3 avril à partir de 18h30 pour découvrir son travail et échanger autour d’un verre !
Son livre, Pics de Midi, d’un sommet à l’autre, édité en tirage limité, est disponible à L’escampette.

« Mon travail est l’évocation d’une itinérance de guide de montagne, au fil de quelques années dans les Pyrénées, d’un pic de Midi à l’autre, de celui de Bigorre vers celui d’Ossau. Ce livre est organisé comme une course en montagne, au cours de laquelle défilent les quatre saisons… Une démarche qui n’est pas descriptive mais plutôt la simple vision d’un amoureux de la montagne, dans une relation au quotidien. » 

Posted in Non classé

Nino dans la nuit, de Capucine et Simon Johannin (éditions Allia)

Gros coup de cœur pour ce roman écrit à quatre mains, un texte foudroyant sur l’itinéraire de Nino Paradis, jeune précaire de 20 ans, dont la vie est, comme son nom ne l’indique pas, semblable à une galère nocturne qui vogue à la recherche d’un coin de terre ferme. De la Légion étrangère au trafic de bijoux volés, en passant par les petits boulots en supermarché, Nino survit et observe la société de son regard acéré et ses mots toujours justes. Armé de solides amitiés et de l’amour fou qui le lie à la belle Lale avec qui il partage sa vie, Nino nous emporte dans sa fureur de vivre et d’aimer, et nous offre un regard inédit sur une certaine jeunesse.

Nino dans la nuit, Capucine et Simon Johannin, éditions Allia, janvier 2019, 14€.

> Pour réserver ce livre, vous pouvez nous envoyer un message ici ou nous appeler au 05 59 27 83 31.

L’appel, de Fanny Wallendorf (éditions Finitude)

Fanny Wallendorf passe la barre haut la main pour son premier roman : une biographie évocatrice de Richard Fosbury, le premier sauteur à regarder les étoiles. Un livre magnifique sur les émotions sportives et les passions de jeunesse, évoquées avec beaucoup de délicatesse. Décidément, les éditions Finitude sont un vrai découvreur de talents.

L’appel, Fanny Wallendorf, éditions Finitude, 22 euros.

> Pour réserver ce livre, vous pouvez nous envoyer un message ici ou nous appeler au 05 59 27 83 31.

L’île aux troncs, Michel Jullien, éditions Verdier

Faire un roman sur une communauté de culs-de-jatte, anciens combattants de la Deuxième guerre mondiale exilés dans le nord de l’URSS, il fallait oser… Et il fallait avoir le talent de Michel Jullien, qui de son écriture très travaillée, s’amuse des héroïsmes et des systèmes qui les fabriquent. Partant d’une réalité historique tragique, il en fait un roman loufoque qui rend hommage aux oubliés et célèbre l’amitié sincère et joyeuse.

L’île aux troncs, Michel Jullien, éditions Verdier, 14€.

Tsin-Line, Virginie Sanchez, éditions Balzane

Pour les amoureux de la nature, et des chevaux en particulier ! L’histoire fabuleuse de Tsin-Line, fille de l’empereur mongol Gengis Khan, ou comment le contact étroit avec le cheval peut aider l’enfant à grandir et à s’épanouir. Un texte sensible porté par des illustrations magnifiques.

Par l’illustratrice (tarbaise) des Trois grains de riz (éd. Père Castor).

A partir de 7 ans en lecture accompagnée / 9 ans en lecture seule

Tsin-Line, Virginie Sanchez, éditions Balzane, 25 euros.

Pour réserver ce livre, vous pouvez nous envoyer un message ici ou nous appeler au 05 59 27 83 31.