C’est la rentrée !

Les nouveautés de la rentrée littéraire sont arrivées ! De très bons romans –  Frère d’âme de David Diop (l’auteur sera à la librairie le 24 octobre !), Khalil de Yasmina Khadra, L’île aux troncs de Michel Jullien, ou encore Les Frères Lehman, de Stefano Massini, magnifique épopée en vers sur l’histoire de la célèbre banque américaine… Et de belles sorties dans le rayon jeunesse également : La Nuit de Berk de Julien Beziat, Je compte dans mon arbre de Peggy Nille, et bien d’autres !

A l’occasion de cette rentrée littéraire, nous vous donnons rendez-vous le 17 octobre à 18h30 à la librairie pour découvrir notre sélection. Des extraits de romans seront lus par la comédienne paloise Camille Garcia. Ce sera aussi l’occasion de parler de vos coups de coeur autour d’un verre !

Si vous souhaitez recevoir le programme de nos rencontres par email, n’hésitez par à nous envoyer vos coordonnées.

Bonne rentrée à tous, et à bientôt !

Rencontre avec David Diop / Frère d’âme, éd. du Seuil

Quand : mercredi 24 octobre à 18h30
Où : à la librairie L’escampette

 

 

 

 

 

 


R
encontre avec David Diop
 auteur de Frère d’âme (éd. du Seuil), roman magnifique sur l’histoire d’un tirailleur sénégalais qui perd pied après la mort de son meilleur ami. Un texte aux colorations variées, tantôt sombres et brutales, tantôt lumineuses et délicates, rythmé par une très belle écriture. Ce livre, qui fait partie de nos coups de cœur, est sélectionné pour les prix Goncourt, Renaudot, Médicis, Interallié.

Une rencontre à ne pas manquer !

Ce qu’en dit l’éditeur :
« Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne. »

Né à Paris en 1966, David Diop a grandi au Sénégal. Il est actuellement maître de conférences à l’université de Pau.

Posted in Non classé

Rencontre avec l’historienne Katia Khemache sur les Harkis

Quand : mercredi 31 octobre à 18h30
Où : à la librairie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rencontre avec l’historienne Katia Khemache autour de son livre Harkis, un passé qui ne passe pas, publié aux éditions Cairn. En partenariat avec l’association des Harkis et enfants de Harkis des Pyrénées Atlantiques.

Posted in Non classé

Rencontre avec Gildas Guyot pour Le goût de la viande (éd. In8)

Quand : mercredi 7 novembre à 18h30
Où : à la librairie

 

 

 

 

 

 

 

L’un des romans les plus puissants de la rentrée !
Venez rencontrer Gildas Guyot, auteur du Goût de la viande, publié aux éditions in8, un roman « coup de poing » qui sortira le 16 octobre.

Résumé :
Hyacinthe Kergoulé, jeune appelé de vingt ans, survit miraculeusement à l’enfer des tranchées. Lorsqu’il regagne la ferme familiale, à l’armistice, c’est avec un bras en moins, mais un truc en plus, dans la tête, ou au fond des tripes. Que lui reste-t-il à vivre ? L’histoire de Hyacinthe Kergoulé est celle d’un homme qui tente de se reconstruire malgré lui, bouchée après bouchée, en redevenant carnivore.
Gildas Guyot est né en 1976. Il a grandi en Lorraine avant de s’établir à Bordeaux. Le goût de la viande est son premier roman.

Posted in Non classé

L’île aux troncs, Michel Jullien, éditions Verdier

Faire un roman sur une communauté de culs-de-jatte, anciens combattants de la Deuxième guerre mondiale exilés dans le nord de l’URSS, il fallait oser… Et il fallait avoir le talent de Michel Jullien, qui de son écriture très travaillée, s’amuse des héroïsmes et des systèmes qui les fabriquent. Partant d’une réalité historique tragique, il en fait un roman loufoque qui rend hommage aux oubliés et célèbre l’amitié sincère et joyeuse.

L’île aux troncs, Michel Jullien, éditions Verdier, 14€.

Tsin-Line, Virginie Sanchez, éditions Balzane

Pour les amoureux de la nature, et des chevaux en particulier ! L’histoire fabuleuse de Tsin-Line, fille de l’empereur mongol Gengis Khan, ou comment le contact étroit avec le cheval peut aider l’enfant à grandir et à s’épanouir. Un texte sensible porté par des illustrations magnifiques.

Par l’illustratrice (tarbaise) des Trois grains de riz (éd. Père Castor).

A partir de 7 ans en lecture accompagnée / 9 ans en lecture seule

Tsin-Line, Virginie Sanchez, éditions Balzane, 25 euros.

Pour réserver ce livre, vous pouvez nous envoyer un message ici ou nous appeler au 05 59 27 83 31.

Terres promises, Milena Agus, éditions Liana Levi

L’auteure de Mal de pierres nous emmène encore une fois en Sardaigne dans ce très beau roman sur la quête de bonheur et l’illusion des lointains meilleurs. Une ode subtile aux optimistes, un livre lumineux.

 

 

 

 

 

 

Note de l’éditeur :

La terre promise, tout le monde la cherche. Pour Raffaele, de retour en Sardaigne juste après la guerre, elle se situe sur le Continent. Mais une fois là-bas, Ester, sa jeune épouse, a le mal du pays, elle qui était pourtant si pressée d’en partir… Alors la famille y retourne. Leur fille, Felicita, s’adapte aux humeurs locales et s’initie avec la même conviction au communisme et au sexe. De ses amours naîtra Gregorio, drôle de petit bonhomme qui trouvera sa voie dans la musique. Au fil des ans et des rencontres, ils avanceront dans leurs vies imparfaites, croisant la route d’autres êtres en quête de bonheur. Pour tous, Felicita est l’indispensable pivot. Car à ses yeux les gentils ne sont pas des perdants et la terre promise est au coin de la rue. Une saga familiale décalée, portée par une héroïne qui ressemble comme une sœur à Milena Agus.

Terres promises, Milena Agus, Liana Levi, 15 euros.

> Pour réserver ce livre, vous pouvez nous envoyer un message ici ou nous appeler au 05 59 27 83 31.

Les limites du langage philosophique, René Daumal, éditions La Tempête

Dans une langue claire et simple, René Daumal entreprend de répondre à l’éternelle question « qu’est-ce que la philosophie ? ». Un magnifique éloge de cette discipline dont les contours sont la vie. Notre livre de philosophie de l’été !

La Tempête est une toute jeune maison d’édition Bordelaise créée il y a deux ans, avec déjà plusieurs excellents titres au catalogue. Nous aurons le plaisir de les recevoir à la librairie en automne.

 

 

 

Note de l’éditeur :

« La philosophie est aussi nécessaire à la connaissance que la carte géographique au voyage : la grande erreur, je le répète, est de croire qu’on voyage en regardant une carte » (René Daumal)

Quelle est la vocation réelle de la pensée philosophique ? Son étymologie, « l’amour de la sagesse », nous rappelle qu’elle n’a pas sa fin en elle-même. Comment a-t-elle pu s’égarer au point de devenir pour la modernité un discours séparé de la vie ? A travers l’étude des premiers textes indo-européens, sanskrits et grecs, René Daumal cherche à retrouver l’usage et le sens d’une pensée qui accompagne et nourrisse véritablement l’existence humaine : « c’est d’ici que part notre pensée, c’est ici qu’elle doit revenir ; mais après quels détours ! » Pas d’enseignement doctrinaire, ni de vérité révélée. Le sens des textes n’est pas à chercher en eux-mêmes mais dans le quotidien et le concret qu’il éclaire pour les rejoindre et s’y résoudre. Il faut réveiller la philosophie de sa torpeur institutionnelle !

Les limites du langage philosophique, René Daumal, éditions La Tempête, 10 euros.

Pour réserver ce livre, vous pouvez nous envoyer un message ici ou nous appeler au 05 59 27 83 31.