C’est l’été en vitrine !

Horaires d’été : du 6 au 20 août inclus, la librairie est ouverte du mardi au samedi de 10h à 13h et de 15h à 19h. Fermeture le 15 août.

Nos livres de poche d'été à la librairie L'escampette
Notre sélection de poches pour les vacances, avec des voyages, des polars, des nuits d’été, des grands espaces… et des trains !
Notre sélection livres jeunesse de l'été à L'escampette
Pour les enfants en vacances, des livres à découvrir
dans notre rayon jeunesse

Dédicace avec Constance Latourte / Avenida Vladimir Lénine (éd. Intervalles)

Constance Latourte sera en dédicace à L’escampette samedi 10 août à partir de 10h30 pour son roman Avenida Vladimir Lénine (éd. Intervalles) qui revient sur l’histoire des exilés chiliens au Mozambique dans les années 1970. Venez nombreux !

Le livre :
Clémence, une jeune cinéaste française, part au Mozambique pour réaliser son premier documentaire. Seule, sans expérience ni budget, elle veut recueillir le témoignage de Chiliens qui, exilés de la dictature de Pinochet dans les années 1970, sont allés se mettre au service de la révolution dans cette ancienne colonie portugaise et ont participé à la construction du jeune État indépendant.

À travers le récit de cette quête parsemée d’embûches digne de Lost in la Mancha, Constance Latourte brosse un portrait haut en couleur de Maputo et du Mozambique. Elle retrace aussi l’histoire méconnue d’une génération d’idéalistes qui a fui une dictature pour traverser les rêves et les désillusions suscités par la révolution mozambicaine.

Avenida Vladimir Lénine est son premier roman.

L’auteure :
Lors de recherches sociologiques réalisées au Chili en 2006, Constance Latourte effectue un travail de documentation approfondi sur la dictature de Pinochet et les trajectoires d’exil des militants de la gauche chilienne (1973-1990). Elle recueille alors le témoignage d’anciens réfugiés politiques ayant vécu au Mozambique pendant leur exil et se passionne pour ce sujet. En 2008 et 2009, elle séjourne à Maputo pour approfondir ses recherches sur le Mozambique postcolonial et part à la rencontre de ceux qui, malgré le retour de la démocratie au Chili, ont décidé de s’installer durablement dans leur pays d’accueil. Mue par le désir de faire connaître cette histoire singulière, elle réalise
« Khanimambo Mozambique » (L’Harmattan Vidéo, 2009), un documentaire dont le tournage inspire le récit d’Avenida Vladimir Lénine.

Posted in Non classé

Soirée de lecture à voix haute : « L’Affaire La Pérouse » d’Anne-James Chaton

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la dernière rencontre en librairie de l’année 2018-2019, nous vous proposons de lire ensemble, à voix haute, L’Affaire La Pérouse d’Anne-James Chaton, un texte drôle et original sur la disparition mystérieuse des navires du comte La Pérouse parti en expédition en 1785.
Nous reprenons le principe de la « nuit de la lecture » expérimenté en janvier : la séance commence à 18h30 et se termine quand le livre est fini… Nous lisons à tour de rôle, sans préparation antérieure. Ceux qui ne souhaitent pas lire sont aussi les bienvenus ! Possibilité de venir en entendre une partie, ou l’intégralité. Nous ferons des pauses autour d’un petit buffet « auberge espagnole » : chacun apporte ce qu’il veut, la librairie s’occupe des boissons.
Entrée libre sur réservation.
Et merci à Christine de Camy, qui sera une nouvelle fois notre maîtresse de cérémonie !

Posted in Non classé

« Le jeûne, une thérapie des émotions ? » : rencontre avec Marie-José Sibille

Quand : mercredi 19 juin à 18h30
Où : à la librairie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rencontre avec Marie-José Sibille, psychothérapeute et auteure du livre Le jeûne, une thérapie des émotions ?

Présentation par l’auteure :

« Ma vie a changé une nouvelle fois grâce au Jeûne. Je le pratique régulièrement, plusieurs fois par an, de toutes les manières possibles, depuis des années. Que m’a-t-il apporté ? Une renaissance corporelle et émotionnelle. J’ai redécouvert le monde comme un bébé , pour la première fois. Avec tout à apprendre. Notre corps se construit et se déconstruit jour après jour dans son rapport à l’environnement. Il en est de même pour notre monde intérieur, notre espace intime. Nos émotions, nos sentiments, nos croyances, nos aspirations les plus profondes se transforment au cours d’une vie qui peut être longue dans notre société. Nous connaissons souvent ces changements pour le pire : Vieillissement, maladie, mort. Dépressions, ruptures, traumatismes. Le Jeûne nous les fait vivre pour le meilleur : Rajeunissement, guérison, vie. Joies, sentiment d’être en lien, résilience. Car le jeûne est un fait bio-psychoémotionnel-social. Très « tendance » à nouveau aujourd’hui comme réponse aux troubles de notre société de consommation, très connus dans ses aspects religieux ou comme arme de résistance politique, ses effets psychothérapeutiques ont été beaucoup moins développés. C’est pour cela que dans ce livre, en accord avec ma profession de psychothérapeute, j’ai développé les recherches et les expériences plutôt centrées sur la vie affective et émotionnelle, et accentué la question du sens. »

 

Posted in Non classé

Et c’est comme ça qu’on a décidé de tuer mon oncle, Rohan O’Grady, éd. Monsieur Toussaint Louverture

Let’s Kill Uncle est l’histoire de deux jeunes trublions, Barnaby et Christie, qui débarquent sur une paisible île canadienne et préméditent ensemble le meurtre d’un oncle… lui-même occupé à planifier leur assassinat. Ce classique de la littérature nord-américaine du XXe siècle, réédité cette année par Monsieur Toussaint Louverture, procure d’emblée un plaisir double. Le plaisir esthétique déclenché par un style satirique très maîtrisé, un peu patiné certes mais plaisant jusque dans l’évocation des noirceurs du cœur humain. Et le plaisir intellectuel des questionnements moraux ou psychologiques que les situations et les caractères inventés par Rohan O’Grady ne manquent pas de susciter.

Un doute subsiste lorsque la dernière page est tournée : on ne sait trop s’il faut considérer (et recommander) ce roman comme un ouvrage destiné à la jeunesse – les deux personnages principaux sont des enfants – ou comme un livre pour adultes – les sous-entendus sont nombreux et supposent des compétences de lecture bien assises. Mais si ce point demeure indécidable, c’est peut-être précisément parce que la romancière ne cesse d’interroger les frontières commodes que nous dressons entre les mondes de l’enfance et de l’âge adulte. Les anciens se distingueraient-ils de leurs cadets par un plus haut degré de rationalité ? Il y a lieu d’en douter lorsque les époux Brooks, qui accueillent Barnaby sous leur toit, le chérissent comme une réincarnation de leur fils défunt emporté par la guerre, ou lorsque le très respecté sergent Coulter sème au vent sa correspondance amoureuse. Les enfants se distingueraient-ils de leurs aînés par leur plus grande innocence ? Rien n’est moins sûr : le projet criminel du duo adolescent relève peut-être de la légitime défense sur une île où personne ne les prend au sérieux, mais on ne voit pas ce qui pourrait justifier les moyens qu’ils envisagent…

Un roman malicieux qui pourra donc surprendre et combler de nombreux lecteurs, jeunes et moins jeunes !

Aventures dans les Caraïbes, Henry Pitman, éd. Anacharsis

Traduite pour la première fois en français, l’incroyable histoire vraie qui a inspiré Daniel Defoe pour Robinson Crusoé ! Jeune chirurgien quaker capturé après une bataille perdue lors d’une rébellion en Angleterre, Henry Pitman fut envoyé comme prisonnier politique à l’île de la Barbade en 1685. Quatre ans plus tard, il publiait à Londres le récit de sa captivité et de son évasion vers une île déserte.
Ce roman d’aventures vraies nous plonge ainsi au beau milieu des Caraïbes, parmi les déclassés captifs, insoumis ou réprouvés échoués dans les colonies sucrières, tout un monde interlope aux sources de la mythologie exotique de la piraterie.

A noter : l’introduction très éclairante de Sophie Jorrand (qui est aussi la traductrice) et Frantz Olivié sur le contexte politique de l’Angleterre de la fin du XVIIe siècle ; passionnant !

Aventures dans les Caraïbes, Henry Pitman, éd. Anacharsis, 2019. 17€

> Pour réserver ce livre, vous pouvez nous envoyer un message ici ou nous appeler au 05 59 27 83 31.

La Femme aux cheveux roux, Orhan Pamuk, éd. Gallimard

L’écriture classique d’Orhan Pamuk, Prix Nobel de littérature 2006, nous enchante dans ce conte qui croise le destin d’un jeune garçon et les évolutions de la Turquie contemporaine. Le jeune Cem, après que son père a quitté le foyer, doit travailler auprès d’un maître puisatier dans la banlieue d’Istanbul pour payer son entrée à l’université. La relation quasi filiale qu’il tisse avec le maître, la rencontre d’une femme plus âgée à la chevelure rousse, et surtout le drame qui va survenir durant cet été va marquer durablement sa vie. Un grand roman sur la filiation, les choix individuels et la liberté.

La Femme aux cheveux roux, Orhan Pamuk, Gallimard, mars 2019. 21€.

> Pour réserver ce livre, vous pouvez nous envoyer un message ici ou nous appeler au 05 59 27 83 31.

Nino dans la nuit, de Capucine et Simon Johannin (éditions Allia)

Gros coup de cœur pour ce roman écrit à quatre mains, un texte foudroyant sur l’itinéraire de Nino Paradis, jeune précaire de 20 ans, dont la vie est, comme son nom ne l’indique pas, semblable à une galère nocturne qui vogue à la recherche d’un coin de terre ferme. De la Légion étrangère au trafic de bijoux volés, en passant par les petits boulots en supermarché, Nino survit et observe la société de son regard acéré et ses mots toujours justes. Armé de solides amitiés et de l’amour fou qui le lie à la belle Lale avec qui il partage sa vie, Nino nous emporte dans sa fureur de vivre et d’aimer, et nous offre un regard inédit sur une certaine jeunesse.

Nino dans la nuit, Capucine et Simon Johannin, éditions Allia, janvier 2019, 14€.

> Pour réserver ce livre, vous pouvez nous envoyer un message ici ou nous appeler au 05 59 27 83 31.