Dédicace de Michel Boisson

Samedi 30 avril, à partir de 15h, Michel Boisson dédicacera son dernier polar paru aux éditions Geste : Dérives sur la côte landaise. Il s’agit de la suite de Mort et vif sur la côte basque, premier volume d’une trilogie. Michel Boisson, alias Michel Brome-Tonne, est par ailleurs l’auteur de deux romans parus chez Cairn dans la collection Du noir au Sud : Quand passent les chocard et L’envol de la chauve-souris albinos.

Dérives sur la côte landaise :
On retrouve les personnages rescapés de Mort et vif sur la côte basque dans les Landes, trois ans plus tard, en été, sur le sable et sous les pins.
Simon a quitté Pau et se consacre à l’écriture dans sa maison landaise. Il rencontre Justine et Rowan qui travaillent dans une ferme communautaire dirigée par le mystérieux Bertrand Lezka. Simon a des doutes sur les activités réellement exercées dans cette ferme et cherche à en savoir davantage, pensant pouvoir y trouver des ingrédients pour un scénario de polar.
Des panneaux publicitaires, des armes de la Seconde Guerre mondiale, un motard venu de l’Est, un gâteau basque… vont compliquer ses relations avec Pauline, Kirsten et Anne-Sophie.
Dérives sur la côte landaise est un roman choral où les vies de chacun s’entrelacent dans un imbroglio dont seul le lecteur aura la vue globale.

Publié dans Non classé

Lecture musicale des poèmes de Marthe Peyrat

Suite à la publication de son recueil de poésie dans l’anthologie Triages 2021 des éditions Tarabuste, Poèmes pour une vivante : le dit du faucon blanc, Marthe Peyrat viendra à la librairie mercredi 27 avril à 18h30 nous lire avec Manuel Bravo-Huelamo une sélection de poèmes.

Les trois pièces musicales sont des compositions originales de Manuel et Pablo Bravo. Voici une présentation, par l’auteure, de ce recueil aux accents mexicains :

« À une époque de crise aiguë du rapport entre l’homme et la femme, les poèmes de ce recueil risquent un nouveau Cantique. Ils mettant en acte dans la chair des mots le plus précisément possible « le corps à corps » de la relation amoureuse, sa guerre, la lutte immémoriale qui s’y joue.

Ils expriment la passion dévorante et tendre des amants, leur rapport à la beauté inépuisable du monde, tentent de rendre la pulsation originelle qui les a vus naître autrefois en même temps que l’univers au sein du cosmos.

Ils interrogent aussi la soif térébrante et absolue de la relation secrète – présence / absence – violence / tendresse qui les relie dans la vie, dans leur mémoire en feu, faite d’échos, mêlant le jour à la nuit, la vie et à l’après-vie ; la tentation cyclique de l’oubli, leurs corps devant pourtant pactiser et continuer à vivre, coûte que coûte, troués, grattés, des marques des cicatrices indélébiles et vives, aimées, sur lesquelles ils constatent sans le comprendre, que le temps n’a aucune prise.

De guerre lasse, ils apprendront finalement à regarder la mort les yeux bandés,
continuant à s’aimer, ni de près ni de loin, pour faire la traversée avant la contrée qu’ils
n’avaient pas prévue de fouler, celle d’une JOIE sans pourquoi. »

Au creux d’un jardin frais
je mâche le nom imprononçable du volcan
ce corps sacré indéchiffré
la nuit le jour
jouer
cette bouche vivante la donner lave
salve salive parfumée
silencieuse
les mots posés en équilibre revenant
de cendres en nuées
le film intime
la buée du jour
revisiter à vous toutes paumes ouvertes
crier dans les baisers
et par les mains
Aimer

Publié dans Non classé

Claire Sibille en dédicace pour son premier roman, Inventaires

InventairesSamedi 23 avril à partir de 15h, Claire Sibille sera présente à la librairie pour dédicacer son premier roman, Inventaires, paru en février 2022 aux éditions Novice.

Le livre a été distingué par un jury de libraires présidé par Jean-Baptiste Andrea (qui préface d’ailleurs le roman) parmi plus de 150 autres textes de primo-romanciers.

Le roman est un drame familial ancré dans le Béarn et centré sur la relation mère-fille. Claire Sibille y met à profit son expérience de psychothérapeute (elle exerce à Lasseube) et y aborde la question du deuil avec délicatesse. Le roman aborde également les grands combats sociaux actuels : écologie, féminisme, souffrance des soignants.

Vernissage de l’exposition photos : Jacques Magendie, tout un univers

Nous avons le plaisir de vous convier au vernissage de l’exposition de photographies de Bruno Nicolas et Philippe Glorieux intitulée :

Jacques Magendie, tout un univers.

Jacques Magendie était un collectionneur de livres et de photographies, résidant à Lescar et connu aux alentours, qui possédait plus de 60 000 ouvrages dans sa bibliothèque.

La librairie sera un beau lieu pour rendre hommage à cet homme, décédé l’année dernière, dont la culture et la générosité ont marqué un grand nombre de personnes.

Portrait de Jacques Magendie

Nathalie Magrou et Béatrice Dussarps en dédicace

Vendredi 17 décembre à partir de 15h : Nathalie Magrou et Béatrice Dussarps dédicaceront de leurs pinceaux d’aquarellistes leurs derniers ouvrages publiés par les éditions Gypaète : Le blanc de l’hiver, et l’Agenda illustré Les Pyrénées 2022.

Renée Mourgues en dédicace

Renée Mourgues sera à la librairie dimanche 12 décembre à partir de 15h pour dédicacer son dernier livre De Louison Bobet à Evo Morales, quatre décennies de fabuleuses rencontres à travers La République des Pyrénées et L’Eclair, publié aux éditions Gascogne. Elle est également co-autrice du Lexique amoureux de Pau qui vient de sortir aux éditions Cairn.

Rencontre avec Sébastien Sanchez, enseignant et auteur de Arenitis (éd. L’Harmattan)

Jeudi 22 octobre à 18 heures
À l’Atelier Canopé 64
12 Chemin Salié à Pau

Rencontre avec Sébastien Sanchez à l’Atelier Canopé 64 (Pau) autour de son livre Arenitis : sur les sables de l’exil républicain espagnol (éd. L’Harmattan). Entrée libre et ouverte à tous, mais pensez à réserver auprès de Canopé au 05 59 30 23 18. Le livre est disponible à la vente à la librairie et nous serons présents lors de la rencontre pour une séance de dédicaces.
L’auteur : 
Sébastien Sanchez est né en 1969 à Orléans. Petit-fils de réfugié, il obtient à quarante ans la nationalité espagnole dans le cadre de la loi sur la mémoire historique. Professeur de lettres, il exerce actuellement au collège Jeanne d’Albret de Pau.
Cet événement s’inscrit dans un nouveau dispositif de l’Atelier Canopé, « De l’autre côté du prof », qui propose des rencontres avec des enseignants du département qui viennent partager leurs passions créatives en dehors de la classe.
Quelques mots sur le livre…
À travers un récit tissé d’anecdotes douces-amères, Sébastien Sanchez nous raconte la grande et les petites histoires de la guerre d’Espagne, et quels hommes elle a façonnés sur plusieurs générations. En couverture, c’est un document d’époque qui nous ouvre les portes de la fiction : le portrait d’un soldat républicain par un de ses frères d’armes. Le regard à la fois sévère et rieur donne le ton du récit, et l’exécution même du dessin, racontée dans le livre, a des allures d’art poétique : « un dernier coup de crayon, une hachure grisâtre sur la veste, à l’épaule gauche, juste pour donner la profondeur, et ne pas faire trop propre ». L’auteur signe ici un premier roman juste et réjouissant, où l’on ne trouvera pas un deuil qu’une chanson n’apaise, pas une tristesse qu’un ami ne déride.
Publié dans Non classé

Rencontre avec Serge Legrand-Vall autour de son roman Reconquista (éd. In8)

Jeudi 12 novembre 2020 à 18h
Médiathèque André Labarrère (Pau)

RENCONTRE ANNULÉE, MAIS LIVRE TOUJOURS DISPONIBLE EN « CLIQUE & COLLECTE » !

Dans son dernier roman, Reconquista (éditions In8), Serge LegrandVall évoque la Révolution de 1936 à Barcelone, l’accession au pouvoir des Généraux puis de Franco, les débuts de la Guerre d’Espagne, la Retirada, et la fameuse opération Reconquista par laquelle les Républicains ont tenté de libérer l’Espagne en traversant les Pyrénées, en 1944. Le roman retrace l’itinéraire de Matéu, ancien flic barcelonais ayant emprunté les routes de l’exil avant de rejoindre les Résistants de l’opération Reconquista dans le Val d’Aran. Si l’opération se solde par un échec, l’errance de Mateu à travers les Pyrénées lui fournira les moyens d’un retour à la vie inespéré.

L’écrivain s’est considérablement documenté en compulsant la presse catalane des années 1930 lors d’une résidence d’écriture à Barcelone. Il évoque des faits assez peu connus, notamment la guerre interne à la gauche, instrumentalisée par les grandes puissances (URSS), qui a abouti à de nombreux assassinats politiques à Barcelone entre 1936 et 1937.

Reconquista, de Serge Legrand-Vall
éditions In8 – 304 pages – 19,90 euros
sélection Prix du Roman historique 2020
sélection Prix du Roman pyrénéen.

Publié dans Non classé

Festival de littérature noire & policière « Un aller-retour dans le noir »

2/3/4 OCTOBRE 2020

La 12e édition d’Un aller-retour dans le noir aura bien lieu cette année ! Organisé par l’association du même nom, le salon du polar de Pau est un incontournable pour les amateurs de littérature noire et policière, et L’escampette fait partie des partenaires. Crise du Covid oblige, l’organisation est modifiée : les rencontres et séances de dédicaces auront lieu dans différents lieux (sur le boulevard des Pyrénées, au Pavillon des arts, en médiathèques). Une vingtaine d’auteurs seront présents, dont Nicolas Mathieu qui parraine cette édition.

Retrouvez le programme ici ou sa version papier à la librairie.

Publié dans Non classé

Gilles Vincent en dédicace / Les poupées de Nijar, éditions Au Diable Vauvert

samedi 22 février à partir de 14 heures
à la librairie

 

 

 

 

 

 

 

 

L’auteur palois Gilles Vincent revient à L’escampette avec Les Poupées de Nijar (éd. Au Diable Vauvert), un livre singulier, sans doute un de ses plus aboutis. Un roman qui nous plonge dans les champs du maraichage industriel en Andalousie et dévoile au passage des aspects méconnus (et sidérants !) de l’histoire de l’Espagne.

Résumé par l’éditeur :

Photographe du chaos, Thomas Volner est envoyé capturer le désespoir des serres incandescentes de l’Andalousie, mer de plastique au milieu du désert espagnol. Jardins gigantesques, dévastation environnementale sans précédent, travailleurs africains réduits à l’esclavage et au silence : tous les ingrédients d’un reportage à scandale. Mais son enquête est bouleversée par une étrange affaire qui empêche toute l’Espagne de dormir. Enlevés sur le chemin de l’école, à la sortie de la piscine ou du judo, les enfants de la région disparaissent pour être retrouvés quelques jours plus tard, suspendus à la branche d’un arbre, comme de sordides pantins. Aucun témoin, encore moins d’indices… Roman noir, historique, politique, social, écologique, réaliste et humanitaire, Gilles Vincent réussit le pari de signer un polar kaléidoscopique. Un polar-portrait d’une Espagne exploitée, désespérée, mais en quête de sa vérité.

Gilles Vincent est né en 1958 à Issy-les-Moulineaux. Commercial depuis l’âge de vingt ans, il consacre sa vie à l’écriture depuis seize années, animateur d’ateliers en milieu scolaire, en prison et à l’hôpital. Auteur de polars connu et reconnu, il a plusieurs fois été récompensé : en 2008, il publie aux éditions Jigal un polar intitulé Djebel, lauréat du prix Euro-polar, puis Beso de la Muerte, remportant le prix Cezam Inter-CE. Il a également publié plusieurs romans policiers aux éditions Cairn et In8. Les poupées de Nijar est son premier roman au Diable vauvert.

Publié dans Non classé

« Découvrir Bourdieu » avec Simon Lemoine

vendredi 28 février de 14h à 17h
à la librairie

Simon Lemoine sera présent à la librairie vendredi 28 février de 14h à 17h, il sera disponible pour parler de ses travaux et présenter son dernier ouvrage Découvrir Bourdieu, paru ce mois-ci aux Éditions Sociales. Il a publié une thèse sur Foucault intitulée Le sujet dans les dispositifs de pouvoir en 2013 aux Presses universitaires de Rennes, ainsi qu’un ouvrage qui traite de la microphysique du pouvoir, intitulé Micro-violences, le régime du pouvoir au quotidien, chez CNRS Éditions en 2017. Il interviendra lors des Journées Libertaires de Pau cette année.

Publié dans Non classé

Vernissage de l’exposition « Psychédélique » de Paule Chetrat

samedi 8 février à 18h30
à la librairie

Exposition « Psychédélique » à 4 mains.

« Cette exposition est partie d’un petit gribouillage sur un coin de feuille et d’un instant de partage dans la peinture avec ma fille.
Pour cette exposition, j’ai voulu partager la folie de deux êtres complètement différents mais à la fois tellement semblables. »
P.C

Publié dans Non classé

Rencontre avec Jean-Yves Casanova autour de l’oeuvre de Robert Marteau

mercredi 12 février à 18h30
à la librairie

Rencontre littéraire avec Jean-Yves Casanova autour de l’oeuvre du poète Robert Marteau à l’occasion de la publication de la biographie Robert Marteau. Mesure du ciel et de la terre (éditions Léo Sheer).

Présentation par l’éditeur :

« L’oeuvre de Robert Marteau (1925-2011) est reconnue par les initiés, qui voient en lui un maître dans l’art du récit et de la composition poétique. Il est l’un des derniers grands poètes français de notre époque, adoubé notamment par Camille Bourniquel (poète et directeur de la revue Esprit) et Michel Deguy (poète, directeur de la revue Po&sie et éditeur de poésie chez Gallimard pendant trente ans).

Son oeuvre, récompensée par le Grand Prix de Poésie de l’Académie Française en 2005, est hors temps, hors modes, s’inscrivant dans une tradition française renouvelée et féconde. Cette biographie entend faire connaître l’homme et donner à son oeuvre la place qui lui revient.

Écrivain et universitaire, Jean-Yves Casanova est l’auteur d’ouvrages et d’articles sur Stendhal, Apollinaire, Proust, Céline…, ainsi que sur des romanciers contemporains. Il enseigne la littérature à l’université de Pau et a organisé, en 2013, un colloque sur l’oeuvre de Robert Marteau, dont les actes ont été publiés (Robert Marteau, arpenteur en vers et en prose, Presses Universitaires de Rennes, 2015). Il a collaboré de 2015 à 2019 à La Revue Littéraire des Éditions Léo Scheer. »

Publié dans Non classé