Dédicace exceptionnelle avec Keko et Antonio Altarriba, pour la BD « Moi, assassin »

Vous connaissez peut-être Antonio Altarriba pour son album « L’art de voler », qui relatait les souvenirs de son père pendant la Guerre d’Espagne et la dictature franquiste… Le revoici avec une bande-dessinée d’une noirceur magnifique, Moi, assassin dessinée par son comparse Keko. Le livre raconte la passion d’un professeur d’histoire de l’art pour l’assassinat gratuit, violent mais esthétique. L’assassinat considéré comme un des beaux-arts en somme, comme l’écrivait en son temps Thomas de Quincey. D’une grande noirceur, jusqu’au dessin en noir et blanc parsemé de touches de rouge sang, Moi, assassin est un grand livre qui mêle polar, réflexions sut l’art et la beauté, et une étude sur les limites de la cruauté humaine.

D’ailleurs, le livre vient de recevoir le Grand Prix de la critique ACBD 2014, décerné par l’association des critiques de bande-dessinée et qui récompense le meilleur livre de l’année. Il est aussi en compétition pour le prochain festival d’Angoulême dont il est l’un des favoris !

 

Couv_226696

 

Ce contenu a été publié dans Non classé par lescampette. Mettez-le en favori avec son permalien.