Rencontre avec Marie-Thérèse Juchault-Lloancy

mercredi 25 septembre à 18h30
à la librairie

Marie-Thérèse Juchault-Lloancy, enseignante de lettres classiques à la retraite, présentera son livre Pense à Madame Barguet !, un ouvrage sur l’enseignement du grec.

Posted in Non classé

Soirée Contes de Bretagne par Fabrice Mondejar

Quand : mercredi 18 septembre à 18h30
Où : à la librairie

Soirée « Contes de Bretagne » tout public par Fabrice Mondejar, conteur, auteur et illustrateur de beaux livres en découpe laser. Au programme : « Morgans de l’île d’Ouessant » et « Mère misère ».
Sur inscription ; participation au chapeau.
Venez nombreux !

Posted in Non classé

Dédicace avec Philippe Lescarret : Nuit bleu marine, éditions Cairn

Quand : samedi 14 septembre à 18h30
Où : à la librairie

L’auteur Philippe Lescarret sera en dédicace à la librairie à l’occasion de la sortie de son quatrième roman policier Nuit bleu marine aux éditions Cairn. Venez nombreux !

Présentation du livre par l’éditeur :
« Mars 2017, sud-ouest de la France. Les élections présidentielles approchent. Alors que la candidate du parti nationaliste caracole dans les sondages et sur tous les écrans, plusieurs personnalités sont abattues dans cette ville de province. Un rugbyman, un musicien, un promoteur immobilier… En plein état d’urgence, les yeux se tournent vers des jeunes des quartiers nord, suspectés de liens avec des islamistes. Entre propagande électorale et fake news, le lieutenant Yann Loubeyres essaie de démêler le vrai du faux. Avec l’aide de ses coéquipiers, il établit le portrait du tueur : un psychopathe radicalisé, agissant comme un loup solitaire. Une course contre la montre s’engage alors pour dénicher sa tanière. »

 

Posted in Non classé

Vernissage : « Anaïs s’explose »

Quand : mercredi 4 septembre à 18h30
Où : à la librairie

 

Collages, photos trouvées, expérimentations graphiques… Anaïs expose ses travaux à la librairie à partir du 4 septembre. L’occasion aussi de se retrouver autour d’un verre après la pause estivale.

Quelques mots sur l’étrange Anaïs… :
« Anaïs aurait pu s’appeler Jean Noël Vénus Gabriel ou Cléo mais par coquetterie a choisi de s’appeler Anaïs.
D’une enfance sauvage et naïve au plus profond de la forêt landaise, Anaïs garde le goût de la solitude et de la contemplation ; des mondes imaginaires fantastiques ; de la nature indomptable, du silence et de l’océan en hiver.
Toutefois Anaïs aime les musiques déviantes, les livres bizarres, le cinéma expérimental, les photos sales.
Anaïs n’est pas photographe mais revendique le vol d’images ; ni art ni loisir créatif ses pillages collés, collages pillés invitent à oublier tout ce que vous avez appris, à commencer de rêver. »

Posted in Non classé

Dédicace avec Constance Latourte / Avenida Vladimir Lénine (éd. Intervalles)

Constance Latourte sera en dédicace à L’escampette samedi 10 août à partir de 10h30 pour son roman Avenida Vladimir Lénine (éd. Intervalles) qui revient sur l’histoire des exilés chiliens au Mozambique dans les années 1970. Venez nombreux !

Le livre :
Clémence, une jeune cinéaste française, part au Mozambique pour réaliser son premier documentaire. Seule, sans expérience ni budget, elle veut recueillir le témoignage de Chiliens qui, exilés de la dictature de Pinochet dans les années 1970, sont allés se mettre au service de la révolution dans cette ancienne colonie portugaise et ont participé à la construction du jeune État indépendant.

À travers le récit de cette quête parsemée d’embûches digne de Lost in la Mancha, Constance Latourte brosse un portrait haut en couleur de Maputo et du Mozambique. Elle retrace aussi l’histoire méconnue d’une génération d’idéalistes qui a fui une dictature pour traverser les rêves et les désillusions suscités par la révolution mozambicaine.

Avenida Vladimir Lénine est son premier roman.

L’auteure :
Lors de recherches sociologiques réalisées au Chili en 2006, Constance Latourte effectue un travail de documentation approfondi sur la dictature de Pinochet et les trajectoires d’exil des militants de la gauche chilienne (1973-1990). Elle recueille alors le témoignage d’anciens réfugiés politiques ayant vécu au Mozambique pendant leur exil et se passionne pour ce sujet. En 2008 et 2009, elle séjourne à Maputo pour approfondir ses recherches sur le Mozambique postcolonial et part à la rencontre de ceux qui, malgré le retour de la démocratie au Chili, ont décidé de s’installer durablement dans leur pays d’accueil. Mue par le désir de faire connaître cette histoire singulière, elle réalise
« Khanimambo Mozambique » (L’Harmattan Vidéo, 2009), un documentaire dont le tournage inspire le récit d’Avenida Vladimir Lénine.

Posted in Non classé