Dédicace avec Gilles Vincent

Désindustrialisation, chômage, arrivée massive des migrants, magouilles politiques… Face à ces maux récurrents, une partie de la population française lorgne du côté du Parti National de France. Dans ce climat délétère, deux policières tentent de faire la lumière sur des meurtres commis à Marseille et Hénin-Beaumont. Crimes crapuleux, racistes, politiques ? Dans leur combat les deux femmes au caractère bien trempé devront faire fi de leurs propres convictions. Au cœur d’un scénario millimétré, Aïcha Sadia et Carole Vermeer incarnent les deux versants d’une république déboussolée.

Gilles Vincent maîtrise totalement ce roman noir, et plante une galerie de personnages complexes, mais tellement ordinaires avec leurs faiblesses et blessures personnelles. Entre roman politique et roman social, l’auteur tient les fils d’un récit haletant qu’il déroule avec maestria.

Gilles Vincent

Après 33 ans dans le Nord et onze ans à Marseille, Gilles Vincent décide, en 2003, de poser valises et stylos dans le Béarn. Depuis quinze ans, il consacre le plus clair de sa vie à l’écriture. Il est l’auteur d’une dizaine de romans, polars pour la plupart. Djebel, Parjures, Trois heures avant l’aube, Hyenae et Beso de la muerte ont été publiés chez Jigal.

Ce contenu a été publié dans Non classé par lescampette. Mettez-le en favori avec son permalien.