Rencontre avec Robert Lloancy, pour « James Cook et le tabou »

James Cook, en 1777, découvrit le tabou, le mot et la chose. Par lui, ce mot a pénétré nos langues européennes. Chez le Polynésien, le tabou est à l’opposé de ce qu’il signifie dans nos cultures. Pour nous, il est ce que l’on doit évincer, non ce qu’il faut respecter. On comprend mieux le tabou, s’il est joint à la notion de mana, également polynésienne et découverte cent ans après Cook. Par leur complémentarité, tabou et mana offrent une meilleure compréhension des sociétés traditionnelles.affiche nouveau modele cook

 

Ce contenu a été publié dans Non classé par lescampette. Mettez-le en favori avec son permalien.